Création d’entreprise et développement durable

septembre 14, 2020

Nous avions vu dans mon article concernant la motivation que les porteurs de projets sont plus poussés par la recherche d’autonomie que par celle d’un gain financier en créant leur entreprise.

Une fois cette indépendance obtenue, l’entrepreneur a tout intérêt à mettre en place une politique de développement durable pour développer son activité.

L’écologie et l’éthique prennent une place de plus en plus importante dans les décisions d’achat des consommateurs. Les entreprises doivent en tenir compte et en tirer parti si elles veulent assurer leur pérennité.

Qu’est-ce que le développement durable ? 

Le développement durable se définit comme un concept de pérennisation des sociétés humaines. Il consiste à envisager une gestion à long terme des ressources, couplée à l’équité sociale. L’objectif du développement durable est de garantir aux générations futures une société plus juste, en mesure de répondre à leurs besoins dans le temps.

Les principes du développement durable s’articulent autour de trois préoccupations majeures, qui feront partie intégrante de votre processus de décision :

  • économique,
  • sociale,
  • écologique.

Quels sont les avantages concurrentiels d’une démarche responsable en entreprise ?

Distinguez-vous par rapport à la concurrence

Adopter une démarche de développement durable en entreprise vous permettra une totale transparence sur vos pratiques, point sur lequel vous pourrez facilement attirer l’attention de vos clients. Leur confiance n’en sera que plus grande et vous pourrez capitaliser sur cet avantage concurrentiel.

La qualité de vos produits, leur niveau de sécurité (absence de substances nocives) et leur mode de production (respect des droits humains) vous garantiront une image de marque positive et attractive.

Vous pourrez aussi faire valoir ces éléments dans vos candidatures aux marchés publics, ces derniers étant de plus en plus attentifs au développement durable.

Diminuez vos coûts de fonctionnement

Avec une meilleure gestion des ressources (eau, énergie), vous pourrez réduire vos frais fixes. Il sera également possible de valoriser vos déchets pour les intégrer dans un second circuit de production ou de vente.

La société actuelle doit désormais composer avec la certitude que les ressources qu’elle utilise ne se renouvellent pas aussi rapidement que la consommation qui en est faite.

Face à ce constat, il devient primordial de se tourner vers des solutions d’avenir. Plus vous serez en mesure de développer une empreinte environnementale positive, plus vous contribuerez à la pérennisation de votre activité et de votre écosystème économique.

Réduisez vos risques

La société et les politiques publiques sont de plus en plus tournées vers les questions éthiques et écologiques : vous devez en tenir compte dans votre stratégie globale. La non prise en compte de ces aspects pourrait vous disqualifier en cas d’évolution de la réglementation par exemple. Sachez anticiper ce risque ! 

Il est parfaitement possible de combiner équité sociale et rentabilité. Vous pouvez favoriser des produits issus du commerce équitable, ou encore préférer des circuits d’approvisionnement courts, sans pour autant mettre en péril votre entreprise. Il faudra toutefois mener une réflexion d’ensemble et adapter votre positionnement marketing et commercial.

Faites-en un levier de recrutement

Le développement durable met aussi l’accent sur l’humain. L’amélioration des conditions de travail en est un point clé.

Vous pourrez traduire cette volonté à travers :

  • une meilleure gestion des risques liés aux ressources humaines,
  • en développant de nouvelles méthodes de management,
  • en améliorant l’aménagement les locaux,
  • ou encore, en recrutant des travailleurs handicapés ou des publics en insertion.

Autant d’aspects sur lesquels vous pourrez fédérer des équipes motivées et dynamiques, ainsi que vos partenaires et clients.

Les tendances en terme de création d’entreprise s’orientent vers des activités à la fois innovantes et qui prennent en compte la dimension sociale de la création de richesse :

L’éco-conception

L’éco-conception est un défi majeur pour les entreprises soucieuses de réduire leur impact environnemental. C’est aussi une opportunité unique de se démarquer face à la concurrence.

Les matières végétales

Une autre tendance croissante en matière d’écologie en création d’entreprise concerne l’innovation autour des matières d’origine végétale.

En misant sur des produits à forte valeur ajoutée, esthétiques et écologiques, les entreprises innovantes ont suscité un véritable boom autour de ces matières. Elles sont une source d’inspiration inépuisable pour les créateurs de mode et de maroquinerie, mais aussi les entreprises du BTP, les professionnels de l’aménagement intérieur, etc.

L’équité sociale

L’équité sociale est un facteur-clé de l’engagement en faveur de l’écologie. Cela passe par une rémunération juste et une considération réelle pour le bien-être et le respect des droits des travailleurs, partenaires et fournisseurs.

Ainsi, la production de proximité, les circuits courts et le commerce équitable sont des exemples de réponses aux enjeux de l’écologie sociale.

Le slow marketing

Le slow marketing pourrait bien être l’avenir du marketing. En effet, la multiplication des modes de communication et les sollicitations toujours plus intrusives des marketeurs ont tendance à oppresser le consommateur, qui se sent souvent assailli et incapable de retrouver un espace de liberté et de sérénité sans références commerciales claires.

En appuyant votre communication d’entreprise sur des principes de slow marketing, le prospect et le client se sentent respectés et gagnent ainsi en disponibilité pour être plus réceptifs à votre message.

Cette tendance au marketing minimaliste est parfaitement compatible avec une démarche écologique. En réduisant la production de contenus publicitaires, en diminuant l’emploi des packagings ou en formulant des messages plus simples et plus authentiques, l’impact sur les ressources nécessaires à ces actions marketing se retrouve diminué.

L’environnement sociétal et législatif encourage les entreprises à s’engager concrètement pour l’écologie et la justice sociale. Ils deviennent ainsi des facteurs déterminants de la viabilité entrepreneuriale. Pensez-y !

linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram